Archives de Tag: News

Bref sur Canal +

Suis-je enthousiaste ? Oui  et pour une fois c’est spontané car totalement inattendu. Rentrée télé oblige, j’ai regardé Le Grand Journal avec sa nouvelle formule : première partie politique, les guignols, le petit journal en 18minutes et retour plateau avec divertissement, live etc… La première partie ne change pas vraiment, à part qu’il n’y a plus Ali Baddou, il s’en est allé pour retrouver l’émission du midi devenu austère et insupportable sans l’excellent Bruce Toussaint, mais il a été remplacé par Raphaël Enthoven. Ce philosophe du cinéma s’occupe de la littérature et des livres et on y gagne, ses analyses sont piquantes, critiques (si si, parfois on critique au Grand Journal) et ses questions bien amenées. Le Daily Mouloud passe en première partie d’émission avec un retour sur le terrain plus intéressant que ses piges volatiles de l’année dernière. Tout ça pour dire que lors de la seconde partie, il y a en introduction après la présentation de l’invité, un programme court nommé très justement Bref.

Bref est une mini-série avec comme concept : « Dans la vie, au début on naît, à la fin on meurt, entre les deux y s’passe des trucs. Bref. C’est l’histoire d’un mec, entre les deux ». La série est signée par le duo prometteur  Kyan Khojandi (un comique très bon qui faisait des chroniques ciné déglingo nommé le Festival De Kyan dans l’émission On achève bien l’info sur France 4 (pour voir le best of cliquez ICI) et Navo (l’auteur de la géniale La Bande Pas Dessinée). Comme ils sont bien entourés, ils ont demandé à leur bande de copains comiques, squattant la rive opposée du Jamel Comedy Club, de leur donner un petit coup de main pour les tournages, résultat : une série française à deux cent à l’heure exaltée et talentueuse.

Au niveau de la réalisation et du ton, il est totalement calqué sur le voyage en Europe de Victor Ward dans Les Lois de l’Attraction de Roger Avary. Le pilote met en haleine, le second épisode confirme le talent. Ca fait plaisir de voir enfin une série française conceptuelle, intelligente, rapide et très drôle. Tout ce que Soda n’est pas en fait… en même temps Kev Adams peut-il être considéré comme un comique ?

Pour regardez la série, cliquez sur le lien Canal + et vous verrez bien que, plus c’est bref., plus c’est bon… depuis le temps que je le dis !

Pour suivre Bref. sur Twitter et/ou Facebook :

   

PILOTE
Bref j’ai dragué cette fille.

Publicités

2 Commentaires

Classé dans T.V.

Bret Easton Ellis revient en 2010 !

Bret Easton Ellis est de retour pour 2010. Cinq ans après la sortie de Lunar Park, le septième roman de Ellis est annoncé et se nomme Imperial Bedrooms.
En 1985,  Bret Easton Ellis publie son premier roman « Moins que Zéro« . Un zeitgeist d’une génération X d’étudiants friqués qui s’emmerde quotidiennement à passer leur vie à regarder, sous antidépresseurs, MTV en boucle ou à faire la fête sous cocaïne. Le livre est un succès et devient le symbole d’une époque où la drogue chez les jeunes se démocratisent, ce qui va aider Nancy Reagan a lancer sa célèbre campagne « Say No to Drugs« . Le cinéma s’intéresse à ce roman et rachète les droits pour une adaptation, nommée en français Neige sur Beverly Hills, qui s’avèrera une catastrophe car difficile à produire dans une Amérique en guerre contre la drogue. La mise en scène de Marek Kanievska (réalisateur anglais de séries BBC) est ridicule et ne rend pas compte de l’ambiance. Sa vision donne des soirées où tout le monde prend de la cocaïne devant des murs d’écrans qui diffuse MTV, une des scènes principales est une bagarre dans une fête… inintéressante. Le seul personnage captivant et réellement complexe est Julian (beaucoup plus présent que dans le roman où il n’apparaît qu’à la fin), peut être parce qu’il est joué par Robert Downey Jr.. Une horreur cinématographique qui poussera Ellis à ne même pas venir le soir de la première tellement honteux du résultat.
Pour son roman Imperial Bedrooms, Bret Easton Ellis revient sur cette époque pour donner une suite à son Moins que zéro.
La première ligne du livre serait : « They made a movie about us » (ils ont fait un film sur nous) .
Le choix du titre n’est pas anodin car Less Than Zero est le nom d’une chanson de Elvis Costello sur son album de 1977 My Aim is True et Imperial Bedroom est celui de l’album de 1982 du même artiste. On y apprendra ce que sont devenus les protagonistes vingt-cinq ans après, suite au retour de Clay à Los Angeles pour des raisons professionnelles. Clay est devenu scénariste new-yorkais et il doit aller à LA pour les besoins d’un casting. Il retrouvera bien sûr son cercle d’amis qui lui aussi a changé. A priori, Julian est passé de l’autre coté, n’est plus prostitué mais serait devenu un mac riche,  sobre  mais extrêmement fragile, Rip aurait une vie bien pire et son ancienne petite amie Blair serait marier avec Trent. Arrivé à Los Angeles, Clay sort avec une actrice qui a un rapport obscur avec Julian, Rip et un producteur hollywoodien récemment assassiné. De là, sa vie va devenir incontrôlable et ses anciens fantômes font leur retour.
Comme quoi, il n’est pas toujours de bon ton de retrouver des anciens amis. Il n’y a aucune date pour la France bien évidemment mais la date de sortie américaine serait le 22 juin 2010. (edit : sortie prévue en France, le 20 septembre aux éditions Robert Laffont)

Parallèlement, Bret Easton Ellis a vu Zombies (un recueil de nouvelles) adapté au cinéma par Gregor Jordan et interprété par Billy Bob Thornton , Kim Basinger , Mickey Rourke et Winona Ryder. Le film a été très critiqué par la presse lors de sa sortie et en France, le film est repoussé constamment depuis deux ans. BEE (pour les intimes) aurait déjà signé aussi pour que Imperial Bedrooms devienne un film avec les mêmes acteurs que le premier si possible.
Il serait aussi en contrat avec la chaîne câblée américaine HBO, pour l’adaptation scénaristique pour la télé du, parait-il, génial Harcelée (The Follower) de Jason Starr.
Pleins de projets donc et pas toujours de bons retours… a voir.

4 Commentaires

Classé dans Bouquins, Canards & autres mots sur papier

The Rodeo est de retour !

Il y a quelques années, en 2006,  je voulais être un canard branché alors je trainais mon bec du coté de la flèche d’or. J’étais à la recherche d’une voix féminine rock qui me plaise et au détour d’une soirée qu’avec des chanteuses, j’ai découvert Hopper. Un rock indé fleuretant entre le grunge de Seattle et le coté déjanté dissonant de PJ Harvey, chanté par deux filles incroyables à la rock attitude sexy et la présence scénique envoutante. J’en cherchais une, j’en ai eu deux pour le même prix. Après l’achat du premier album A Tea With D. (où je conseille l’incroyable Stranger for Good entre autre),  encore quelques concerts plus rares et la sortie d’un second opus Deer Girl, je découvre que Dorothée, la leader naturelle du groupe, a un side project solo nommé The Rodeo. Anagramme amusant de son prénom, The Rodeo est la folk side d’une artiste qu’on connaissait plus pour ses riffs distos électriques que pour des mélodies douces sentant bon le Ossedar Bois Takamine.  Le hasard faisant vraiment bien les choses, My First EP sortira le lendemain de cette tardive découverte et débutera une longue longue période où mon ipod, jaune comme moi, fera tourner en boucle encore et encore ces sept titres, même pendant l’été 2008 où Winterlands n’avait pas fondu d’un flocon d’intérêt dans mes oreilles.  Après avoir raté son concert à Paris en mars dernier pour cause d’un gros rhume,  j’avais les nerfs en pelote, ne faisais qu’attendre du nouveau et trouvais satisfaction dans Amazing (feat. Olympia), une reprise de Kanye West, que j’avais trouvé par hasard sur The Hype Machine. Mais voilà que sort le 7 décembre un nouveau EP : Hotel Utah. 5 titres qui donnent envie d’être écoutés, choyées et de faire un road trip et éviter cette période de noël naissante.

Pour nous faire patienter la semaine qui nous sépare de sa sortie, The Rodeo nous propose un petit Teaser sur son site. Le teaser et futur clip, je suppose, a été réalisé et monté par Frederic Lefranc de Aslakprod, qui est aussi membre de The Olympic. Il y a des semaines comme ça où on aimerait que le temps ailler un brin plus vite.

Poster un commentaire

Classé dans Musique

Des Nouvelles des Cold War Kids

Les Cold War Kids sortent un EP le 19 janvier prochain nommé Behave Yourself. Le groupe californien indé sait nous faire attendre on nous proposant un teaser d’une minute et quelque réalisé par Vern, un ami proche du groupe.  La vidéo a été tourné à San Pedro, CA en octobre dernier.  Le maxi sera composé de 4 titres (01 – Audience / 02- Santa Ana Winds / 03- Coffee Spoon / 04- Sermons). La bande annonce vous attend en dessous et rendez-vous en janvier en attandant la suite.

Poster un commentaire

Classé dans Musique