Archives de Catégorie: Polas, Photos & cie

Dicky a un nouveau jouet !

C’est l’été, le moment où la lumière est la plus belle et la plus importante, la période où il y a du mouvement et du voyage dans l’air donc ce matin je me suis acheté un Oktomat Lomo.
Après l’avoir volé un petit mois au Canard Altermativ et développé une pellicule, j’ai décidé de m’en prendre un.
L’Oktomat c’est quoi à part un bout de plastique rouge qui coûte 40€ ? C’est donc un appareil Lomography argentique qui a comme particularité, de shooter 8 fois sur la même photo et le tout en 1 seconde et quelque. Le rendu est très amusant et le fait qu’il soit en plastique mauvaise qualité permet des fuites de lumière sur la pellicule, rendu vintage garantit.
L’appareil est simple, il fonctionne avec du 35mm, il a un bouton pour enclencher, un « viseur » en plastique qui vise un peu ce qu’il veut, un bouton eject et un bras pour rembobiner, basta !
Ce n’est en aucun cas un appareil pour faire du beau, du cadré, du jolie… c’est uniquement fait pour donner une petite animation à la photo et un coté hasardeux assez excitant.
Alors oui avec photoshop et ou un iphone à la con on peut faire la même chose mais là c’est pour de la vraie et l’attente du développement pour le résultat et autrement plus excitante.

Voilà un petit cliché prit au Solidays. Un mec qui se roulait par terre pour aucune raison. J’ai appliqué les règles de Lomo, je n’ai pas réfléchis !

The Fool on the Floor

The Fool on the Floor

Petit rappel des Règles Lomo :

  1. Emporte ton Lomo où que tu ailles (Take your Lomo everywhere you go)
  2. Utilise-le à n’importe quel moment — jour et nuit (Use it any time — day & night)
  3. La lomographie n’est pas une intrusion dans ta vie, mais en fait partie (Lomography is not an interference in your life, but a part of it)
  4. Essaie la prise de vue sans viser (Try the shot from the hip)
  5. Approche-toi au plus près des objets que tu veux lomographier (Approach the objects of your lomographic desire as close as possible)
  6. Ne pense pas (Don’t think)
  7. Sois rapide (Be fast)
  8. Tu n’as pas à savoir à l’avance ce que tu prends en photo (You don’t have to know beforehand what you captured on film)
  9. Après coup non plus (Afterwards either)
  10. Moque-toi des règles ! (Don’t worry about any rules)
Publicités

10 Commentaires

Classé dans Polas, Photos & cie

Dimanche dans le bain

Bath Full of Dickies

Duck Bath


C’était un jour heureux où Dicky et ses amis prenaient un bon bain. Polaroid quand tu nous tiens…(Photo prise avec un Diana F+, Instant Back+ Lomography)

3 Commentaires

Classé dans Photos, Polas, Photos & cie

Polaroid Android

Polaroid Android

illustration de Rukma Pratista

Une petite illustration que j’ai trouvé en surfant. Nommée Polaroid Android en référence à Radiohead. Je la trouve très fun et j’imagine bien mon fujifilm entrain de faire la même chose.

Poster un commentaire

Classé dans Polas, Photos & cie

Lomo fête les 25 ans du LC-A !!!

lomo25A Bangkok, ils porteront des nœuds et des faux tatouages, à Tokyo il y aura à boire et à manger, à Seoul il y aura du gâteau, de la vodka sous fond de musique russe à Hong Kong et les années 80 feront leur retour pour une soirée karaoké à New York. Ce soir, 19 juin, Le Lomo Compact Automat (LC-A) fête à travers le monde son premier envoi en provenance de l’usine de St. Petersbourg-Leningrad Optical Mechanical Organization ( aka LOMO) il y a 25 ans.

Plus qu’un appareil photo en plastique pas cher, les appareils lomo sont devenus des créateurs artistiques à cause ou grâce à leurs réglages imprévisibles et les expositions variables. Fashion, amusant et au rendu brute, il permet de faire des photos artistique sans être un photographe expérimenté.

Histoire

Lomo ouvre en 1914 et développe des instruments optiques pour l’armée impérial russe. L’entreprise créait la première caméra russe mais aussi des vidéos surveillance de nuit, des moteurs et des éléments de missiles ou de télescopes. Le Lomo Lc-A a été créé à la base pour concurrencer avec des prix très bas les appareils compacts japonais dans les années 80.

Au début, le LC-A connaît un certain succès et les russes sont très content d’avoir accès à des appareils peu coûteux et l’export d’appareil commence à affluer hors des frontières de l’URSS.

Le régime communiste s’effondre et LOMO perd de son éclat, les prix de production augmentent et le marché vers l’étranger tombe avec le faucille et le marteau.

Après la chute de l’union soviétique, des étudiants autrichiens font un déplacement à Vienne où ils achètent des LC-A d’occasion. Stupéfait par le résultat, Wolfgang Stranziger, étudiant en droit et Matthias Fiegl, étudiant en commerce, commence à vendre et à distribuer des appareils photo à Vienne.

En 1992, l’intérêt des autrichiens pour les appareils photos continuent à grandir et le duo décide de monter une société à but non lucratif : Lomography Society. Lomography devient essentiellement le distributeur non officiel du matériel LOMO et de recruter des amateurs de photo pour vendre leurs produits à l’étranger.

Deux ans plus tard, Stranziger & Fiegl organisent deux expositions en simultané à New York et Moscow où les clichés d’une ville sont affichés dans l’autre et vice versas. Un fort intérêt médiatique entoure l’expo moscovite et va jusqu’à filmer l’usine où est fabriqué le matériel, invitation qui a faillit être refusé par les tenanciers qui pensait qu’il s agissait d’un poisson d’avril.

Cette impression d’appareil plastique pourrait laisser croire que l’appareil n’est utilisé que par des photographes amateurs mais quelques photographes pro s’y sont mit comme Gavin Thomas, qui photographie des stars comme 50 cents, Ciara pour des magasines de rap US.

Le style Lomo trouve un public large en partit en réaction à la perfection stérile des photos numériques. Le numérique écarte la possibilité de l’inattendu, à un instant précis sans fioriture ni reshoot multiplié par dix. L’analogique est l’art de l’inattendu et de l’attente aussi. La possibilité de faire des expositions multiples (faire plusieurs photo superposées sur la même photo).

Lomography fête les 25ans du LC-A, Serge Lomo & Diana Rousse ont joué avec tout le week end dernier pour un concours photo dont le résultat aura lieu demain soir. Ils shootent en Diana F+ habituellement mais je ne suis pas encore un modèle pour eux mais c’est en discussion avec mon agent. Je suis fan du rendu couleur particulièrement du Lomo. Ils ont acheté dernièrement le Splitzer pour des superpositions dreamy… on verra le résultat quand leur blog ouvrira. (edit : ils n’ont pas gagné)

En attendant Joyeux Anniversaire Lomo, j’aurais bien fêter ça ce soir mais un mariage m’appelle.

Poster un commentaire

Classé dans Polas, Photos & cie