Eternises moi Vs.Boom

Dimanche soir de glande à zapper sur les chaînes hautement culturelles et musicales du câble. Une émission sur les meilleurs clip kitch des années 80, waow que c’est original, puis  quelques nouveautés top 50 et là, sortie de nul part, le clip de la semaine : Jena Lee & EskemoEternises moi. Première question : Comment peut-on appelé son groupe Eskemo et faire, comme le veut le jeu de mot, de l’émo (L’emo est un sous-genre du punk hardcore)… C’est pas crédible une seconde et risible, le rapport est biaisé dès le départ. Mèches gominées sur le front, sweats à capuche de couleurs piqués aux fluo kids et accessoires ambiance métal achetés en gros chez Claires’, Eskemo ils sont trop beaux. Jena Lee c’est encore un autre sujet, elle a été annoncé comme la première chanteuse française a mélangé du hip-hop r’n’b avec de l’émocore comme l’a fait en son temps Linkin Park... stupeur et tremblement, une sorte de rap pleurnichard nommé Emo R’n’B naît avec un clip manga moche violet débarque et vise la tribu des écouteurs de rap mais aussi des otakus kawaïi. « J’aimerais tellement » joue sur tous les tableaux, bouche à tous les râteliers, à la fois street, rap, manga, émo, triste… forcément cette chanson parlera à quelqu’un et ses paroles hautement tragiques d’amour impossibles va faire greloter le cœur d’adolescentes friantes de ce genre de chanson colle aux pattes dégueulasses. Petit succès avec cette chanson, Jena Lee a comprit que surfer sur les modes était un créneau financièrement intéressant alors pourquoi ne pas aller plus loin et même surfer sur les autres modes culturelles ?
Pas bête alors prenons Twilight, les vampires en toc amoureux et autres créatures de la foret étrange, un peu de magie à la Harry Potter et des riffs de guitares gueulards pour un hymne à l’amour infini ! Mais oui trop bien ! Donc voilà Eternises-moi, un verbe qui est programmé au Larousse 2011 entant que verbe du premier groupe, se dit du rituel vampirique rendant la victime éternelle.
Ca m’a un peu foutu les ch’tons et ça m’a fait penser musicalement à une chanson qui se moque de ce genre de chanson justement. La mélodie des voix entre le chanteur Romain d’Eskemo et Paul des Fatals Picards à s’y méprendre sur certains passages.
Donc petit versus entre Jena Lee et le Fatals Picards :

VS.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Musique, Videos, liens et toute la panoplie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s