Beast, l’hydre canadienne incroyable

Beast est la découverte musicale qui m’excite le plus dernièrement. Invité au prochain festival de Rock en Seine où je vais me rendre, je suis allé sur leur Myspace par curiosité, click sur lecture et là Mr.Hurricane débarque dans mes enceintes pour me mettre une claque magistrale dans la tronche.
Venant de Montréal, Beast est un duo français immigré au Québec. Le groupe est composé de la chanteuse Betty Bonifassi (la voix dans les Triplettes de Belleville) et du producteur/compositeur Jean-Phi Goncalves qui a travaillé dernièrement sur le dernier et très bon album de Ariane Moffatt, ainsi que d’autres expatriés talentueux.
Musicalement polygame, ils n’hésites pas à mélanger un rock dépouillé aux allures indus avec un trip-hop bristol master class qui lui-même flirte avec des touches éléctro, le tout pour un mood lynchien fantasmagorique. Il y a pleins de noms de grands groupes qui viennent à l’esprit mais c’est jamais tout à fait ça parce que Beast a apprit à digérer toutes ses influences pour, après maturation, créer son propre univers personnel et une musique qui l’est tout autant. Y a du Tricky, du Massive Attack, du Cold War Kids, du Nine Inch Nails, du Portishead, du PJ Harvey, du Beastie Boys, du David Bowie là-dedans mais sans jamais vraiment en être.
Une bête bien étrange qui a un pouvoir hypnotique incontestable, un peu comme cette route interminable filmée au ras du sol dans Lost Highway de David Lynch. On sait qu’on est sur la corde raide, qu’à tout moment Beast peut surprendre comme un monstre sous le lit, celui qu’on redoute mais qu’on ira jamais démasqué parce qu’après tout c’est excitant nuit après nuit d’avoir la pétoche. C’est rare de voir un premier album aussi aboutit et d’une telle précision.
L’album tourne en boucle dans ma chambre depuis deux jours et je crois que c’est pas prêt de s’arrêter.
Beast ou des maudits français qui font la part belle au rock canadien, la révélation musicale la plus innovante que mes oreilles de canard ont pu entendre depuis longtemps. Vivement Rock en Seine, en attendant écoutez et regardez Mr.Hurricane un clip fantastique à la hauteur de la chanson.

Beast
Mr.Hurricane

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Musique, Videos, liens et toute la panoplie

2 réponses à “Beast, l’hydre canadienne incroyable

  1. ça, ça pète. c’est trop la classe. dommage que je ne me sois pas remuée pour l’occasion.

  2. Pingback: Rock en Seine Jour#1 « La 3°Patte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s