Mes livres cultes, mon chevet littéraire.

C’est pas la première fois que j’y pense. Pas la première fois que j’y réfléchis. Je l’ai commencé une fois mais je l’ai arrêté parce-que je n’y arrive pas. Pourtant… Qu’est-ce que c’est à part faire du name dropping, mettre simplement en liste et  appuyer sur le bouton « Publier » ?
Faire un article sur mes livres préférés m’est quelque chose de difficile. J’ai un attachement tellement particulier à certains bouquins pour des raisons aussi diverses que le moment où ils étaient dans mes mains. J’aime bien savoir pourquoi les lecteurs d’un livre ont choisi ce livre en particulier, à partir de quoi, comment, où et surtout quand est-ce qu’ils l’ont lu.
Les romans sont, pour moi, des voyages mnémoniques. Je me souviens de ma situation personnelle, là et quand je les ai lus et en gros l’état psychologique dans lequel j’étais. J’ai du mal à faire cette liste car elle doit révéler, dans mon esprit, une grosse partie intime quand je ne veux pas dévoiler publiquement alors que ce n’est qu’une simple liste.
Bon, sans rien dire, je vais faire une énumération et rien de plus.  Je ferai peut être, avec le temps, des fiches pour certains d’entre-eux mais ça, le futur nous le dira.

J.D. Salinger
L’attrape-cœur
Hubert Selby Jr.
Le démon
Jonathan Safran Foer
Extremement fort et incroyablement près
Haruki Murakami
Kafka sur le rivage
Haruki Murakami
Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil
Ryu Murakami
Les bébés de la consigne automatique
Chuck Palahniuk
Choke
Hunter S. Thompson
Las Vegas parano
Milan Kundera
L’Insoutenable légèreté de l’être
Douglas Coupland
Génération X
John Fante
L’orgie
Bret Easton Ellis
Les lois de l’attraction
Jay McInerney
Glamour attitude
Jay McInerney
La belle vie
Mathias Malzieu
Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi
Frédéric Beigbeder
99 Francs
Michel Houellebecq
Les particules élémentaires
Boris Vian
L’écume des jours
Albert Camus
L’étranger
Roald Dahl
Charlie et la chocolaterie
Nicolas Rey
Un début prometteur

Si vous avez des questions sur ces différents livres ou des observations, n’hésitez pas à laisser un commentaire. 🙂

Publicités

9 Commentaires

Classé dans Bouquins, Canards & autres mots sur papier

9 réponses à “Mes livres cultes, mon chevet littéraire.

  1. J’ai le « Extremement fort et incroyablement près » dans un coin de ma bibliothèque, faudrait peut-être que je me lance un de ces quatre…

    • Je ne peux que t’inviter à le faire. Je l’ai lu il y a maintenant un an et je dois avouer qu’encore aujourd’hui ça m’arrive d’y repenser et de remémorer des passages. C’est un bordel magnifique, la plus belle histoire sur le deuil, des idées géniales à tous les chapitres, des images pleins la tête et une ambiance si particulière. J’ai eu les larmes aux yeux dans le métro en le lisant alors que je suis pas un canard très pleureur. C’est vrai que ce bouquin a une place toute particulière pour moi. Tu me diras si tu le lis ?

  2. sankhu

    Belle initiative que de réunir en un article ses lectures favorites, comme ça doit être difficile ! Si j’arrivais à réaliser cet exercice, il y figurerait aussi les 2 Murakami et Camus ; pour les autres, j’en ai bien aimé certains (Houellebeck, Salinger) et détesté d’autres (Las vegas parano, je n’ai jamais compris le succès et la passion qu’il suscite, comme Sur la route de Kerouac d’un style similaire), mais cela peut surement tout de même me donner des idées de lecture !

    • Ouai compliqué et en changement perpétuel d’un jour à l’autre si je m’écoutais. Je comprend tout à fait qu’on puisse détester Las Vegas Parano mais pour le coup, je trouve que ce roman est un trip tridimensionnel où le personnage principal est en roue libre complet et se retrouve dans des situations qui sont sur-amplifiées par la drogue, le caractère imbuvable de Raoul Duke et une écriture entre deux eaux. J’ai aimé être dans un délire sous LSD en étant clean de mon coté.
      Après Kerouac… c’est pareil, ça ne passe pas… lire un mec qui se plante de chemin pendant 60 pages puis qui fait marche arrière pendant 50 pages… zzzz… zzzz… j’ai pas aimé du tout et la beat generation m’emmerde pas mal en fait.
      Content que tu ais aimé l’article et si tu as des conseils littéraires par rapport à mes goûts, je suis toujours preneur.
      Cordialement

      Dicky le Canard

  3. Que de la bonne lecture 🙂 Bon, j’ai fait acquisition de Haute Fidélité, reste plus qu’à trouver un moment pour le lire…
    Très fan de Roald Dahl depuis mon plus jeune âge, la nouvelle qui m’a marqué le plus dans « Kiss Kiss » : « Une histoire vraie » alors par contre je n’ai jamais réussi à savoir si c’était de la fiction ou la réalité mais si c’est une histoire vraie, elle fait froid dans le dos :-s
    Et mon livre de chevet : « Le Portrait de Dorian Gray » d’Oscar Wilde 🙂 (D’ailleurs, va falloir que je termine mon article là dessus :-s)

  4. akibazz

    Salut!

    Je viens de découvrir ton blog alors que je cherchais quelques critiques de « Pêche à la carpe sous Valium » de Parker. J’ai passé un bon moment à lire tes critiques et merci car je n’ai pas eu l’impression de perdre mon temps en te lisant…

    Il se trouve que j’ai les mêmes goûts que toi en ce qui concerne la littérature (sauf pour Ellis, j’ai préféré Glamourama à ses autres livres), c’est pourquoi je me permets de te conseiller un livre. Tu as l’air d’être un avide lecteur et quelqu’un de curieux, je ne puis que te recommander de lire « La conjuration des imbéciles » de J.K. Toole. Si tu n’as jamais entendu parler de ce livre, cours l’acheter. Je ne te le présenterai pas, car c’est toujours mieux de découvrir les choses par soi-même. Si tu l’as déjà lu, tant mieux. J’espère que tu l’as aimé, car moi c’est un de mon top 5 des meilleurs livres ;);)

    Voilà, merci encore ton blog est vraiment cool,

    l.

    • Merci pour ces compliments et surtout pour ta visite. Je pense qu’on est pas si loin concernant BEE, j’ai beaucoup aimé Glamorama qui est de loin le roman le plus psychotique et rythmé que j’ai lu mais Les Lois de l’attraction est mon préféré car il a une mélancolie et un sentiment de no futur qui m’a démonté le moral pendant toute la lecture, masochisme quand tu nous tiens…
      Pour la conjuration des imbéciles, je l’ai lu il y a un an ou deux et je dois avouer que j’ai… détesté. Je comprends pourquoi autant de monde aime ce roman mais Ignatius m’a insupporté ! Alors c’est une sorte d’ôde magnifique au nihilisme, une critique de la société de consommation étiolée d’un humour noir acerbe mais la solitude d’Ignatus m’a pas touché, ses critiques et autres pensées intellectuelles m’ont pas mal gonflées et surtout j’en pouvais plus de cette action redondante insupportable allant d’un endroit à un autre, du même endroit à celui d’avant et ainsi de suite… un roman qui commencait bien mais qui m’a vite gonflé ! Je sis désolé mais là, vraiment, on ne partage pas un avis commun sur ce roman.
      Je lis actuellement un roman japonais magnifique d’une simplicité et d’un poétisme gracieux : Les années douces de Kawakami Hiromi. L’histoire d’une célibataire solitaire qui croise un ancien professeur de japonais du lycée, son maître, avec qui elle va boire du saké et discute avec lui. C’est superbe et magique, une véritable perle.
      Désolé pour ce léger différent.

      Cordialement

      Dicky le Canard

  5. J’aime !
    Certainement parce que je me retrouve beaucoup dans cet article…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s