Bret Easton Ellis revient en 2010 !

Bret Easton Ellis est de retour pour 2010. Cinq ans après la sortie de Lunar Park, le septième roman de Ellis est annoncé et se nomme Imperial Bedrooms.
En 1985,  Bret Easton Ellis publie son premier roman « Moins que Zéro« . Un zeitgeist d’une génération X d’étudiants friqués qui s’emmerde quotidiennement à passer leur vie à regarder, sous antidépresseurs, MTV en boucle ou à faire la fête sous cocaïne. Le livre est un succès et devient le symbole d’une époque où la drogue chez les jeunes se démocratisent, ce qui va aider Nancy Reagan a lancer sa célèbre campagne « Say No to Drugs« . Le cinéma s’intéresse à ce roman et rachète les droits pour une adaptation, nommée en français Neige sur Beverly Hills, qui s’avèrera une catastrophe car difficile à produire dans une Amérique en guerre contre la drogue. La mise en scène de Marek Kanievska (réalisateur anglais de séries BBC) est ridicule et ne rend pas compte de l’ambiance. Sa vision donne des soirées où tout le monde prend de la cocaïne devant des murs d’écrans qui diffuse MTV, une des scènes principales est une bagarre dans une fête… inintéressante. Le seul personnage captivant et réellement complexe est Julian (beaucoup plus présent que dans le roman où il n’apparaît qu’à la fin), peut être parce qu’il est joué par Robert Downey Jr.. Une horreur cinématographique qui poussera Ellis à ne même pas venir le soir de la première tellement honteux du résultat.
Pour son roman Imperial Bedrooms, Bret Easton Ellis revient sur cette époque pour donner une suite à son Moins que zéro.
La première ligne du livre serait : « They made a movie about us » (ils ont fait un film sur nous) .
Le choix du titre n’est pas anodin car Less Than Zero est le nom d’une chanson de Elvis Costello sur son album de 1977 My Aim is True et Imperial Bedroom est celui de l’album de 1982 du même artiste. On y apprendra ce que sont devenus les protagonistes vingt-cinq ans après, suite au retour de Clay à Los Angeles pour des raisons professionnelles. Clay est devenu scénariste new-yorkais et il doit aller à LA pour les besoins d’un casting. Il retrouvera bien sûr son cercle d’amis qui lui aussi a changé. A priori, Julian est passé de l’autre coté, n’est plus prostitué mais serait devenu un mac riche,  sobre  mais extrêmement fragile, Rip aurait une vie bien pire et son ancienne petite amie Blair serait marier avec Trent. Arrivé à Los Angeles, Clay sort avec une actrice qui a un rapport obscur avec Julian, Rip et un producteur hollywoodien récemment assassiné. De là, sa vie va devenir incontrôlable et ses anciens fantômes font leur retour.
Comme quoi, il n’est pas toujours de bon ton de retrouver des anciens amis. Il n’y a aucune date pour la France bien évidemment mais la date de sortie américaine serait le 22 juin 2010. (edit : sortie prévue en France, le 20 septembre aux éditions Robert Laffont)

Parallèlement, Bret Easton Ellis a vu Zombies (un recueil de nouvelles) adapté au cinéma par Gregor Jordan et interprété par Billy Bob Thornton , Kim Basinger , Mickey Rourke et Winona Ryder. Le film a été très critiqué par la presse lors de sa sortie et en France, le film est repoussé constamment depuis deux ans. BEE (pour les intimes) aurait déjà signé aussi pour que Imperial Bedrooms devienne un film avec les mêmes acteurs que le premier si possible.
Il serait aussi en contrat avec la chaîne câblée américaine HBO, pour l’adaptation scénaristique pour la télé du, parait-il, génial Harcelée (The Follower) de Jason Starr.
Pleins de projets donc et pas toujours de bons retours… a voir.

Publicités

4 Commentaires

Classé dans Bouquins, Canards & autres mots sur papier

4 réponses à “Bret Easton Ellis revient en 2010 !

  1. Chouette résumé!
    Ce n’était pas un grand film Less than zero mais il y avait une belle brochette d’acteur, ceux qu’on aimait retrouver dans les teen movies de l’époque… faudrait que je le revoie! et Marek Kanievska avant ça il avait fait Another Country film culte d’une génération (la mienne!) et qui a révélé Rupert Everett et Colin Firth, ça compte un peu non… Oui je prend sa défense et je sais que je ne suis pas objective…
    Que j’ai hâte de la lire ce dernier opus, peu de livres à paraître me mettent en transe comme ceux de BEE…

  2. Et au fait tu sais qu’il a un compte twitter BEE? il twitte rarement mais ça vaut le coup!

  3. Rhaaa la la mais c’est un festival en ce moment ! Merci 😉 Autre auteur que j’adore pour ce côté subversif. J’aime bien ce retour fait sur Costello et les titres.
    Par contre, j’ai bien aimé l’adaptation d’American Psycho avec Christian Bale (rapport au com laissé sur Fight Club… Merci :-))et je l’ai trouvé très bon dans ce rôle.
    Je n’ai pas encore eu le temps de regarder « The Machinist » mais d’après ce que l’on m’a rapporté, oui, c’est plus par rapport à l’atmosphère générale et nihiliste que dégage le film; après, il faut que je puisse le voir pour que je puisse en juger par moi-même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s