La chanson de la semaine #semaine 6

michaeljpolaIl est 01h34 et CNN annonce officiellement la mort de Michael Jackson. 50 ans, 50 concerts en prévision pour une tournée d’adieu, 750 millions d’albums vendus dans le monde, le King of Pop a tiré sa révérence en cette nuit d’orage à Paris. Mais c’est quoi cette journée pourrie où vous vous êtes mit d’accord pour me mettre la rage ! Une mauvaise nouvelle en enclenche une autre, déjà la mort de Farrah Fawcett dans l’après-midi et là le Moonwalker ? Je crois qu’on a essayé en ce 25 juin de détruire toutes mes idoles d’enfances.
Je m’explique… quand j’étais un caneton Dicky, je passai mes midis à regarder M6 sur ma télévision à boutons qui tournent. Je me mettais sur le canal 45, écrit en orange lumineux, pour suivre religieusement les aventures des Drôles de Dames. Je pense que c’est la première série que j’ai regardé enfant avec Magnum, Mike Hammer et L’agence Tout Risque. Béatrice Delfe (Jill Munroe en anglais), jouée par Farah Fawcett, n’était pas ma dame préférée. J’étais plus Evelyne Séléna (Jaclyn Smith en anglais) jouée par la sublime Kelly Garrett. Je ne vais pas débattre sur mon peut être premier émoi sexuel mais quand même pourquoi les traducteurs français avaient même traduit les prénoms et noms… Une drôle de dame est morte, Charlie doit pas mal pleurer  mais sa disparition va être oubliée par la mort de Michael…

Autre souvenir, j’ai été fan comme beaucoup de monde de Micheal Jackson quand j’étais minot. Mon frère était terrorisé par Thriller donc moi aussi par effet miroir, mais j’étais intrigué quand Bad est sortit puis le film navet Moonwalker et complètement dingue lors de la sortie de Dangerous. Black or White était le titre que j’adorais, puis le fait de faire un clip avec Michael Jordan (Jam) m’avait poussé à encore plus l’apprécier. J’étais fan à tel point que je m’étais même une fois dit, pendant que j’étais en route vers l’école un matin, que si Elvis n’avait pas été la Star qu’il était, Michael Jackson serait le roi de la musique tout court… (cette malheureuse histoire est véridique et je ne pense l’avoir déjà racontée).

Donc pour cette disparition et malgré les milliers de blagues que j’ai pu faire sur son amour un peu trop poussé pour les enfants ou sur sa tronche de Roswell surgelée échapée de chez Picard, je veux rendre hommage à mon enfance, à ce mec bizarre qui a ouvert le délire de la légende urbaine absurde autour d’un personnage médiatique (Marilyn Manson peut le remercier pour ça), à un danseur exceptionnel, à un musicien qui savait s’entourer à merveille, bref à une légende de la musique en mocassins, en faisant de lui la chanson de la semaine. Un hommage ne pouvant être rendu que par quelqu’un d’autre, j’ai pris  : Billie Jean par The Lost Fingers.

Groupe de Jazz Manouche québecois, The Lost Fingers a sortit un album de reprises de tubes des années 80 nommé astucieusement : Lost in the 80s’, un vrai délice complètement dingue où le groupe revoit et corrige George Michael, Technotronic ou encore Kool & the Gang.

Et en hommage comique à Michael, une parodie signée Mozinor.

et qu’on ne me parle plus jamais de cette histoire !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Musique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s