La chanson de la semaine #semaine 5

ghinzupolaLa chanson de la semaine n’est pas franchement un titre que j’adore mais elle l’est parce que son titre est ce que je me suis répété en boucle et en français toute la semaine. Mon travail depuis peu me rend limite nervous breakdown comme le dirait Jean Lefebvre dans les Tontons Flingueurs. Je me fatigue à m’énerver pour rien, pour des histoires de pauses trop longues et autres sauts d’humeur stupides… Pour ne pas défenestré quelqu’un, l’étouffé avec un rouleau de PQ enfoncé profondément dans la bouche et le finir en roulant dessus avec un tank russe de la guerre froide, je chantonne Take it Easy de Ghinzu pour calmer mes nerfs.
Ghinzu est un groupe belge qui a débuté sa carrière il y a dix ans avec la sortie de leur premier opus : Electronic Jacuzzi où je vous conseille One Shot Ballerina qui est un titre d’une tristesse incroyable et Dracula Cowboy qui balance ce qu’il faut. Un nom tiré d’un couteau de cuisine célèbre pour être vendu au téléachat, le groupe sort du plat pays et connaît un succès retentissant en sortant leur deuxième album : Blow. C’est à cette époque, allez peut être deux semaines avant la sortie de l’album, que je découvre ce groupe inconnu jusque là lors de leur passage à l’album de la semaine, émission de Canal + où j’étais dans le public régulièrement à cette période. Magistrale claque musicale dans la tronche, Ghinzu le temps d’un showcase de 6 titres s’est imposé comme un groupe qui compte avec des titres géniaux comme Do You Read Me, leur single FM, ou Dragster Wave, le titre taillé pour les B.O..
De cette découverte, j’ai dévoré de la musique belge en veux-tu-en-voilà en découvrant Hollywood Porn Stars, Girls in Hawaii, Soulwax ou Thou. Je n’ai découvert que plus tard que John Stargasm, leader chanteur pianiste, était une tête de con arrogante avec une rock attitude un peu trop prononcée par rapport à sa musique. Après une énorme tournée, un temps mort et des problèmes d’enregistrement en pagaille, Ghinzu sort une nouveauté cette année avec Mirror, Mirror.
Quelques jours avant sa sortie, le groupe a fait un concert au Bataclan pour le présenter. Le résultat a été vraiment pathétique. Pas carré, bordélique, fonctionnant toujours sur le même schéma pour les compositions, puants et prétentieux, Ghinzu en une heure et quelques réussit à jeter un gros coup de froid et semer le doute. Mirror Mirror n’est pas aussi catastrophique que le show le laissait présager. Leur chanson en français (Je T’attendrai) est un cauchemar mais d’autres titres comme The End of the World ou This War is Silent sont des chansons bien foutues et musicalement intelligentes.
Take it easy est une chanson pop rock d’amour pessimiste qui donc  n’a rien à voir avec ma situation mais c’est le Take it easy qui revenait… c’était celle-là ou celle de Mika avec Relax mais là, je me serais défenestré, étouffé et écrasé moi-même. En y réfléchissant, écouter Mika équivaut plus ou moins à la même souffrance pour moi.

Ghinzu
Take it Easy

Publicités

1 commentaire

Classé dans Musique

Une réponse à “La chanson de la semaine #semaine 5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s