Breaking Bad !

breakingpolaLa fin de l’année scolaire sonne et entraîne avec elle la fin de saison de nombre de séries. Une semaine après l’autre, un show s’arrête puis un autre puis un autre jusqu’à ne plus rien avoir à regarder de manière hebdomadaire.

En manque d’action et d’aventures renouvelables, c’est l’heure cruelle où le drogué comme moi part à la recherche d’une nouvelle expérience et fouille les séries qu’il n’a pas encore vues pour rassasier cette envie télévisuelle. Grand consommateur mais mauvais coucheur, je n’aime pas certains styles comme la SF ou les enquêtes du C.S.I., pas mieux pour les soaps faussement réels aux personnages trop lisses (type Bervely Hills 90210) ou faussement trash (Desperate Housewife) ni les sitcoms avec rires enregistrés pour répliques comiques toutes les 25secondes. Il y a bien des séries que j’ai en attente depuis belles lurettes comme Oz, Dead like me, Six Feet Under mais on m’en a déjà tellement parlé que je n’ai pas la surprise de la nouveauté et donc pas très envie de commencer. Suite à des conseils avisés, j’ai décidé de me prendre en main et regarder Breaking Bad.

Série créée par Vince Gilligan, scénariste des X-Files et du film Hancock avec Will Smith, Breaking Bad est un genre à lui seul. Walter White est un prof de physique chimie dans un lycée public d’Albuquerque aux Etats-Unis. N’arrivant pas à joindre les deux bouts, il a un second travail au car wash de la ville. ancien prix Nobel de science en équipe, père d’un ado attardé et handicapé, en attente d’un nouvel enfant, middle class, Walter vit dans une torpeur et un traintrain plombant. Une journée ressemble à une autre jusqu’au jour où il apprend qu’il a un cancer en phase terminal au poumon, alors qu’il ne fume pas. A la recherche de beaucoup d’argent avant de mourir , histoire de ne pas laisser sa famille dans le besoin, Walt accompagne son beau-frère, qui bosse chez les stups, dans une descente pour démanteler un laboratoire clandestin de métamphétamine. Il comprend que c’est un business très juteux mais illégal. Pendant la descente, coincé dans la voiture, il voit s’échapper un ancien élève à lui. Le lendemain, il se rend chez lui, Jesse Pinckman après avoir consulté le fichier de l’école pour lui proposer de devenir son partenaire dans la confection de cristaux. Le duo amateur va faire ses armes dans le milieu et organiser leur trafic, La série peut s’apparenter à Weeds sur certains points, notamment l’univers province américaine décadente et droguée. Walter White est joué avec une justesse incroyable par Bryan Cranston qui pendant cinq saisons a joué le père excentrique dans la série Malcom. Le rythme est assez lent, il permet de planter une ambiance lourde et la difficulté relationnelle des personnages les un avec les autres à communiquer et casser le cocon du quotidien. Hormis la drogue, le cancer et la mort sont deux thème centraux de la série. Sans tabou, sans tomber dans les clichés stupides et dans le bien pensant américain. Breaking Bad n’est pas une série à happy end. Tous les personnages ont leurs cotés sombres et entravent la loi chacun à leur façon. Un braquage aux Emmy Awards en 2008, Breaking Bad est le show à voir pour une culture alternative tout comme United States of Tara, Dexter ou Californication.

Je viens de finir la première saison, sept épisodes en une semaine. Je trouve Bryan Cranston époustouflant, il arrive à donner le juste ton d’un homme qui a une frustration contenue pendant des années et qui du jour au lendemain pète un plomb et la décharge modérément mais une violence vorace. L’histoire est prenante mais a besoin de temps pour se mettre en place et mieux exploser en deuxième saison. Une série borderline que je conseille à ceux qui aiment le glauque, la loose et des interdits violés par des gens normaux. Une vie de merde qui part en vrille vers un on ne sait quoi, du pur délire.

Publicités

1 commentaire

Classé dans T.V.

Une réponse à “Breaking Bad !

  1. Chloé

    😉 merci.
    Mais Walter Junior n’est pas « attardé ». Ne dis pas des choses comme ça!
    La deuxième saison est tout aussi passionnante que la première.
    Bon visionnage et tu m’en diras des nouvelles…
    ps : et n’oublions pas d’aller voter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s