Sunday Night Concert – Première partie – Lilly Wood & The Prick

polalillyprickEn ce dimanche soir, après une journée glande à la maison à jouer à Guitar Hero Metallica, a noté qu’on pourrait le qualifier de chiant, et à regarder un huitième de final Rolland Garros Rafael Nadal Vs. Robin Soderling, je suis allé voir un concert. Chose étrange car il ne m’est arrivé que très rarement de me rendre à  un concert un dimanche. Le rendez-vous était fixé à 19h30 à la Maroquinerie. Le site de la RATP me conseille de descendre à Pyrénées pour être au plus près de la salle. Bête et discipliné, je suis les conseils du grand manitou des transports et me retrouve à perpette les zouillettes, à traverser des endroits un peu chaud où la police roule très vite pour interpeller des gens. Un voyage sans encombre mais la prochaine je prendrais le chemin que je connais.

Après une mini galère pour trouver de quoi dîner et avoir englouti un pannini jambon immonde, il est temps d’entrer dans la chaleur et la nuit pour voir Lilly Wood & The Prick. Un buzz montant ces dernières semaines autour d’eux, considéré comme la révélation indie rock française du moment, je n’ai pas eu la curiosité d’écouter au préalable leur EP : « Lilly Who and the What ? » pour apprécier en live sans chichi tout le talent qu’on leur conférait. Dès le premier morceau, Lilly Wood & The Prick impose les bases d’un univers folk pop ultra influencé mais bien digéré pour y ajouter ce petit plus intangible et inexplicable qui fait tout leur talent.
Depuis quelques années, il est de bon ton d’avoir une chanteuse dans son groupe voir deux lorsque l’on fait de la pop ou du rock. Le problème est que la mode ne touche pas la gente massive, ce qui a donné des mise à sac de pas mal de demoiselles pas encore prête à fouler le bois sacré des planches et des aprioris grandissants dès que c’est un groupe à chanteuse. Après être tombé sur le cul (et mon cul c’est du canard…) lorsque j’ai vu The Dodoz ou Izia au Printemps de Bourges, j’avais peur d’être un peu déçu par Nili qui est comparé à droite à gauche à des cadors de pop, folk comme Kimya Dawson des Moldy Peaches (ou la B.O. de Juno), les soeurs de Cassady de Cocorosie, Polly Joe Harvey de PJ Harvey ou Alison Mosshart de The Kills. Nilie a un point commun au premier abord avec les autres chanteuses citées, c’est qu’elle a une présence scénique indéniable. Après j’aurais peut-être plus poussé un rapprochement avec Cat Power et Hopper pour la comparaison et les influences mais le jeu des similitudes est inutile car Lilly Wood & The Prick a déjà sa propre patte, un son différent des autres et surtout déjà comprit la recette magique pour transformer une simple chanson en un single entêtant comme la rock disco Down the Drain qui est la pointe de ce qui est la mouvance du moment.  Même leur signature look, qui n’est qu’un trait noir sur les pommettes façon guerrier, harmonise le groupe et donne une touche indy inconsciemment. Water Ran ou Horny sont carrées, fraiches et  démarrent au quart de tour. Leur reprise de L.E.S. Artistes de Santigold est un petit bijou tout en douceur et parfait pour l’été naissant.
Plus qu’une très bonne surprise, un coup de coeur ! Lilly Wood & the prick seront le dimanche au festival Rock en Seine.
Leur E.P. est disponible via Itunes ou d’autres plateformes de téléchargement légales pour 6€.
A votre bon coeur m’sieur dame !

L’affiche était partagée avec Liam Finn, qui était l’artiste qui m’intéressait sur les deux à la base. J’écrirais un autre article concernant sa performance.

Lilly Wood & The Prick
Down The Drain

Publicités

1 commentaire

Classé dans Musique

Une réponse à “Sunday Night Concert – Première partie – Lilly Wood & The Prick

  1. content que ça t’ait plu !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s